Événements culturels à Lyon

Les Inattendus lancent leurs projections régulières à la MJC Monplaisir d’octobre à décembre !

Après la dernière édition du Festival Les Inattendus en janvier dernier, les Inattendus poursuivent leur collaboration avec MJC Monplaisir, avec la creation d’un rendez-vous mensuel. Aussi, chaque premier mardi du mois, seront organisées des programmations inédites. 

Au programme de la première fournée qui va d’octobre à décembre, le portrait d’une réalisatrice éminente du cinéma underground new-yorkais des années 1960  aux côtés de   Jonas Mekas et John Cassavetes, deux projections en présence des réalisateurs : « Les Tourmentes » de Pierre-Yves Vandeweerd, « Côte Roannaise : territoire traversé » de Eric Pellet et Olivier Ocquidant

Les informations pratiques sur www.inattendus.com

Mardi 7 Octobre à 20h:

PORTRAIT OF JASON de Shirley Clarke

Etats-Unis // 1967 // Blu-Ray // 1h45

Poster_for_Portrait_of_Jason_WEB« Figure éminente du cinéma underground new-yorkais des années 1960 aux côtés de Jonas Mekas et John Cassavetes, Shirley Clarke reste une réalisatrice pourtant assez méconnue dans nos contrées. Arpentant les bas-fonds de la Grosse Pomme, Shirley Clarke dresse un portrait de la société américaine de l’époque en s’intéressant aux désœuvrés.

Son œuvre dévoile un tropisme particulier pour les récits et dispositifs qui naviguent entre réalité et fiction, véracité et théâtralité, « true story » et bobards montés de toutes pièces. Portrait of Jason ne déroge pas à la règle et vient même l’illustrer de manière tourbillonnante. Tourné dans une chambre du mythique Chelsea Hotel, Portrait of Jason déploie un dispositif qui rappelle la scène de théâtre : c’est entre deux fauteuils et une cheminée qu’Aaron Payne (autoproclamé Jason Holliday), black aux lunettes rondes et avec un air de petit écolier, vient nous livrer les histoires de sa vie. À mesure que la nuit avance, Jason s’enfonce dans l’ébriété et vient casser cette image affable et rigolarde, dévoilant ainsi les multiples strates de sa personnalité. » Julien Marsa, Critikat

BANDE ANNONCE

Mardi 4 Novembre à 20h:

LES TOURMENTES de Pierre-Yves Vandeweerd

France-Belgique // 2014 // Blu-Ray // 1h17

En présence du réalisateur

image001_tourmentes_WEB« La tourmente est une tempête de neige qui désoriente et égare. Elle est aussi le nom donné à une mélancolie provoquée par la dureté et la longueur des hivers.

Là où souffle la tourmente, des hommes érigèrent des clochers pour rappeler les égarés. Et des bergers, au gré de leurs transhumances, usèrent de leurs troupeaux pour invoquer des âmes perdues ou oubliés.

Guidé par les sonnailles d’un troupeau et par les évocations des égarés, ce film est une traversée des tourmentes ; celles des montagnes et de l’hiver, des corps et des âmes, celles qui nous révèlent que ce que la nature ne peut obtenir de notre raison, elle l’obtient de notre folie. » Pierre-Yves Vandeweerd

BANDE ANNONCE

 

Mardi 2 Décembre à 20h:

COTE ROANNAISE : TERRITOIRE TRAVERSE

de Eric Pellet & Olivier Ocquidant

France // 2014 // Fichier numérique // 1h10

En présence des réalisateurs

HorsCadre_SITEDepuis l’été 2013, Les Inattendus ont engagé un travail de création cinématographique en Côte Roannaise, dans le Nord du département de la Loire. Deux réalisateurs, Eric Pellet et Olivier Ocquidant, ont sillonné ce territoire, rencontré et échangé avec ses habitants, ce qui a conduit à l’écriture et à la production d’un film.

« Dès le départ, le projet a consisté à travailler différentes modalités cinématographiques (documentaire, fiction, mise en scène, textes lus). Pour ce faire, nous avons eu recours à l’écriture autant qu’à l’improvisation, à l’intervention manifeste (type performance) aussi bien qu’à une dimension plus documentaire et contemplative. Ces différentes manières de filmer le territoire nous semblent être autant de manières de le vivre, de l’habiter et de le ressentir. Cela engage une éthique, celle de ne pas réduire le monde à un seul de ses registres (le sérieux, le tragique, le ludique, l’onirique, etc.) afin de le restituer dans sa complexité. » Eric Pellet & Olivier Ocquidant

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close