Éditos & Jal's Life

Confinement, un Journal | Jour 7 : Le Grand Raoult !

Tofu a laissé ouvert son compte Facebook sur le PC familial. Je me rends vite compte qu’il suit de près le groupe soutenant la solution médicale du Professeur Raoult qui fait grand débat depuis quelques jours. Je décide de m’y immerger cet après-midi. Retour d’un voyage au bout de l’espoir.

C’est tout d’abord des partages constants, des commentaires écrits à la truelle, de longues explications factuelles, un torrent de mots qui s’auto-alimente sans fin. 

Pour ceux qui n’ont toujours pas ouvert les yeux : la solution à notre pandémie est là. Oui oui, juste là, sous nos yeux, sous la main en quantité… pas cher en plus.

Le gouvernement fait obstacle, renâcle, c’est l’incompréhension. Les coupables sont désignés, les preuves appuyées, mille articles comme autant de preuves. On découvre pot aux roses sur pot aux roses, oui ce sont des faits, les puissants ourdissent de longue date. Nos vies pour leurs profits, encore. Ainsi, l’aube ce nouveau lendemain est-il passée, en une petite semaine, de l’aube à son crépuscule. Comment avons-nous pu y croire ? Nous sommes naïfs ! Mais pas tous…

Ici, on se retrouve, on communie, on s’insulte, on se sourit, on tente de convaincre, parfois ça marche, alors un coeur. 

D’autres publient quelques mots, comme ça, juste pour être présents : participer, même un peu, rend le miracle possible. Cette ferveur populaire retrouvée est un élan vers quelque chose de plus Grand, de plus Vrai, de Simple… Enfin !

De cette religion sont chassés les mécréants – harcelés – promis à une mort bien méritée. Qu’ils disent bonjour à ce nouvel enfer, ils n’auront pas su choisir le bon chemin, su accepter la bonne nouvelle. Leur doute sera leur fin.

Heureusement, des chapelles s’ouvrent, l’appel a été entendu en France ou dans d’autres pays, le message se propage… C’est l’épidémie qui s’en va à son tour contaminer la pandémie : juste ironie.

A toute religion son messie, et à ce titre, celle-ci voit advenir notre sacré Raoult. L’oecuménique assemblée a besoin de visages auxquels se raccrocher. Tout sauf iconoclaste, on fouille dans les références d’aujourd’hui : sont convoqués Gandalf et Albert Einstein, Dumbledore et Pasteur, des héros contre les ténèbres que Raoult rassemble de par sa synthetique image.

Des milieux d’apôtres sont aux portes des puissants. Ensemble, nous voici rassemblés aujourd’hui pour assister à un nouvel avènement. Si l’apocalypse a pris un visage calme et retranché, le véritable Armageddon se joue en ce moment-même sur les réseaux. Prions, Raoult.

A suivre – Jour 8 : Cours à domicile !


Suivre nos aventures sur Instagram !


Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close